À l’approche de la fête d’Halloween, et de sa nuit d’horreur, il est temps pour nous de vous présenter un « masterpiece » du cinéma d’horreur : Scream

Fiche :

° Date de sortie : 16 juillet 1996

° Réalisateur : Wes Craven

° Acteurs : Neve Campbell, Courteney Cox, David Arquette, Drew Barrymore, Skeet Ulrich

° Genre : horreur/ slasher

° Durée : 1h51

Dépoussiéré et remis au goût du jour avec une nouvelle série éponyme, Scream, a séduit un large public de fans. Mais avant toute chose, n’oublions pas son origine. Le tout premier film réalisé par Wes Craven.

« Quel est ton film d’horreur préféré ?  » 

scream-rvlc

SYNOPSIS :

Une soirée films d’horreur et un paquet de pop-corn. Qu’est-ce qu’il faut de plus à Casey Backer, jeune et belle étudiante,  pour passer une bonne soirée ? Juste la venue d’un serial killer qui la force à un jouer à une série de devinettes au bout du fil. Si elle se trompe, son petit meurt… Le lendemain matin Casey est retrouvée morte, poignardée à plusieurs reprises. Et le tueur ? Toujours dans la nature. Pourtant celui-ci semble avoir un lien avec Sidney Prescott. Ses amis, son petit-ami, les policiers ou son père ?  Qui se se cache derrière le masque du tueur.

« Vous ne m’avez toujours pas dit votre nom …. j’aimerais bien savoir qui je regarde. » 

POURQUOI LE REGARDER ?

Ce qui inspire encore aujourd’hui, et qui n’aura pas beaucoup vieilli dans Scream, c’est bien son aspect slasher. Tous les protagonistes de l’histoire ont déjà vu les Halloween, les Vendredi 13, ou bien encore Freddy. Ils connaissent les répliques par coeur, savent ligne après ligne comment se déroule un scénario de film d’horreur. Ce qui rend l’aspect du film plus comique, et ça, c’est l’un des atouts charme de Scream. Et cet aspect « méta et réflexif », la série a su en tirer les codes pour pousser ses épisodes aux maximum. Mais revenons au film.

scream-2-ghostface-cici-cooper-scream-31914963-2560-1090

Un jolie casting

Wes Craven sait s’entourer de jolie femmes… Neve Campbell, jeune actrice qui incarne une jeune femme à l’ossature familiale et sentimentale fragilisée. Mère tuée dans son adolescence, père souvent absent, petit-ami strange. Mais l’image fort, c’est aussi la transformation de l’héroïne en personnage badass, obligée d’abandonner son image de victime pour survivre.

Le réalisateur travaille non seulement son premier rôle, mais ne lésine pas sur les seconds. On retrouve l’intello de service, secrètement amoureux de l’héroïne. Une journaliste -sexy- en quête de scoop, une meilleure amie sexuellement très active et un petit-ami bad boy aux allures de Johnny Depp. Ce qui permet de boucler les références à Freddy, les griffes de la nuit.  Alors devant ces stéréotypes de films d’horreur, Wes craven s’attarde sur ses personnages, histoire de laisser le spectateur s’accrocher et s’identifier à chacun des héros. Sûrement la source d’inspiration de George Martin.

« Du sang, du sang, du sang ! »

scream-2-scream-2-08-07-1998-10-12-1997-4-g

On ne lui enlèvera pas, Craven aime le gore, et il y va franco. Remettez-vous dans le contexte de l’époque, et ce dernier réussit à relancer le débat de la violence au cinéma. En même temps, quand un psychopathe arrive en plein milieu, massacre à coup de couteau des -magnifiques-  jeunes filles, il y a matière à se poser des questions non? les coups sont nombreux, douloureux, les jump-scares permanents. Wes C. se permet même une des meilleures scènes d’ouvertures. Pop-corn, film d’horreur, coup de fil incessant et la fameuse phrase : « quel est ton film d’horreur préféré » 

Note finale : 6/10.

N’hésitez pas vous aussi à donner votre note sur ce film !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.