À l’occasion de la sortie de « Ash vs Evil Dead » pour sa deuxième saison, faisons cette semaine un retour sur la saga éponyme qui est restée au coeur du cinéma d’horreur.

Fiche :

°Année : 1983

° Réalisateur : Sam Raimi

° Acteurs : Bruce Campbell, Ellen Sandweiss, Hal Delrich

° Genre : comédie, épouvante/horreur

 

« Drôle, absurde, terrifiant, surprenant : un mélange des genres qui en fait un véritable plaisir coupable »

 

evildeadfinale1

Synopsis :

Cinq étudiants partent faire du camping dans une cabane perdue au fond des bois. À l’intérieur ils y trouvent un étrange livre accompagné d’un enregistrement magnétique. Celle-ci avait été laissée par une équipé d’archéologue. Le livre qu’ils avaient découvert n’était autre que le Necronomicon, soit le livre des morts, rédigé en lettres de sang, le tout relié par de la peau humaine. C’est quand même charmant.

Sans porter attention à l’avertissement de l’ancienne équipe, les cinq amis, , totalement ivres, s’empressent d’entamer la lecture du livre sans se douter de ce qu’ils allaient libérer..

 

Parti de rien avec une petite caméra de 16mm, et un budget (pas très conséquent) de 350.000 dollars, Sam Raimi avait des idées et des projets plein la tête. Pas très certain de la réussite de son film, il se lance quand même dans la réalisation de ce dernier…qui finalement est devenu hyper-culte !

 

Pourquoi le regarder ?

Alors oui, je vous l’accorde, Evil Dead fait partie de ces films qui ont vieillis ! Des cadrages léchés, des plans légèrement tordus et des effets spéciaux, disons de l’époque.  Mais à côté de ça, le son reste extrêmement travaillé. Des bruitages hyper-réalistes à la limite du gore et du repoussants apportent une dimension supplémentaire au film. Mais ce qui fait la réputation de ce dernier après tant d’années, vous l’avez compris, c’est l’humour!

maxresdefault1

Et c’est là que le « don » de Sam Raimi se révèle. Plus que jamais, ce dernier souhaite exploser le taux d’hémoglobine dans ses films. Et d’ailleurs ça se voit avec la récente saison d’Ash vs Evil Dead -qui promet la mort la plus violente jamais vu sur petit écran- . Et pour en revenir à son premier film, mettre autant de sang, d’horreurs et de gore, c’est quand même un pari risqué.

Le maquillage, la réalisation, la cohérence et l’écriture du scénario ainsi que ces fameuses « créatures du diable » : tout se rejoint et créent un joyeux bordel sur notre écran. Alors certains effets vous rappelleront sans doute le film de Peter Jackson  : Braindead, mais Sam Raimi réussit à créer son propre univers rythmé. Notamment grâce à son acteur fétiche, qui ne cesse de se prêter au jeu encore aujourd’hui, merci à … Bruce Campbell ! 

Si il y a 30 ans, Evil Dead faisait peur et vous retournez l’estomac, aujourd’hui il vous fera plus rire que pleurer d’angoisse… à condition d’aimer un minimum les films d’horreurs !

 

the_evil_dead-1981-poster_crop_2Note final : 7/10 . À noter aussi, que le réalisateur multiplie les regards caméra. Des plans qui renforcent notre adhésion au film, comme si l’acteur s’adressait directement à nous.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.