ATTENTION, SPOILERS

Enfin. Enfin de l’action !

L’épisode 05 avait révélé l’origine du nom d’Hodor. Un paradox temporel crée par Brandon Stark l’avait bloqué au moment de sa mort : pour sauver Bran des marcheurs blanc, Hodor retient une porte. Hodor : Ho(ld The) Do(o)r. Mais depuis, mise à part la Khalessi chevauchant son dragon, côté action, on était proche du néant.

limierGame of Throne (re)joue vraiment

Bon, là, ça redémarre. Pendaison, menaces, sexe, humour noir. Du Game of Thrones comme on les aime. Le début de l’épisode fait penser au Hobbit : tout le monde s’affaire à couper du bois. Puis il apparaît à l’écran et laisse le spectateur bouche bée. Le grand oublié. Celui qu’on avait laissé pour mort : le Limier. C’est vrai que depuis qu’Arya l’avait trahi, le doute planait.

Elle, ça ne va pas fort non-plus. Il faut dire que son histoire de Dieu Multiface traînait en longueur. « La fille n’est personne » « a girl has no name ». On n’en pouvait plus ! Un coup de poignard (dans le ventre, pas dans le dos) via le visage d’une grand-mère, et voilà que l’histoire d’Arya redevient intéressante. Remember : a girl has no name. Pourquoi ne pas l’avoir transpercée plus tôt ?

arya

bisouCelui qui mérite, aussi, qu’on lui face du mal c’est bien entendu le Grand Moineau. Avec sa tête à claque qui intimide et surtout le dégout que sa secte inspire. Heureusement, on voit que Margery joue un double-jeu. Je dis : Oui !

Point négatif : l’inutilité de Sansa ne cesse d’être de plus en plus flagrante. Mise à part coudre une peau de loup pour son demi-frère, à quoi sert-elle ? Même lorsqu’elle essaie de faire des négociations militaires, c’est un fiasco. Et c’est encore pire lorsqu’elle prend l’initiative seule (comme lorsqu’elle écrit sa lettre). En clair : You know nothing Sansa

snow

Un titre énigmatique

On a Jon Snow qui tente de réunir le plus de soldats possibles pour récupérer Winterfell. Théon Greyjoy qui complote avec sa soeur pour récupérer les îles de Fer. Et on a le Limier qui fera tout pour venger l’homme qui l’a sauvé, sauvagement assassiné. Mais alors à qui s’applique le titre de l’épisode « The Broken Man » (l’homme brisé?) J’opte pour le Limier. Trompé par Arya, détruit par son frère, abandonné de tous… Il mérite amplement ce qualificatif d’homme brisé.

Les Lannisters paient finalement leurs dettes

cerseiJaime est banni. Tyrion n’apparaît pas. Cersei est rejetée et moquée par Olenna Tyrell. Le roi est prisonnier. J’adore, la roue tourne. Enfin, de l’action et en plus dans le bon sens. Quand on dit que l’inceste, c’est mal …

Cet épisode reste tout de même -bien que lésé par l’absence de focus sur Emilia Clarke- meilleur que le précédent. Où, pour le coup, il ne se passait rien. Rendez-vous la semaine prochaine pour la critique de l’épisode 8.

Marie THOUVENEL

D’ailleurs, je vous laisse avec la bande annonce :

A propos de l'auteur

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.